Films flamme et Safety

Qu’est-ce qu’un film Flamme ?

Les premiers films fabriqués (on parle ici du tout début du cinéma, avant 1920) étaient couchés sur un support en nitrate de cellulose. La technique de l’époque étant très inspirée de la technique photo, c’est le support des pellicules photo qui avait été choisi par défaut. Le nitrate de cellulose a un gros défaut, c’est la matière dont il est constitué : le nitrate. C’est un composé chimique instable, utilisé par exemple dans la fabrication d’explosifs. Le nitrate de cellulose est facilement inflammable (à partir de 70° quand il est en bon état, mais parfois jusqu’à 40° quand il est dégradé). Ce caractère très dangereux était bien connu des projectionnistes du début du siècle, mais parfois connaître un danger ne permet pas de l’éviter. Un jour, lors d’un faits-divers parisien connu sous le nom d’ » Incendie du Bazar de la Charité« , une projection privée à caractère divertissant et caritatif, regroupant comme c’était souvent le cas à l’époque la haute bourgeoisie parisienne se conclut en un dramatique incendie, le théâtre prenant feu en quelques instants et tuant pratiquement tous les spectateurs. Ce n’était pas le premier incendie provoqué par une projection cinématographique, mais l’émoi fut tel que le gouvernement de l’époque interdit très rapidement les projections basées sur le film à base de nitrate de cellulose. Fort heureusement, le film de sécurité (dit Safety en anglais, ou Sicherheit en allemand) venait d’être inventé, et cette loi put être appliquée sans trop de dommage pour l’industrie cinématographique naissante. Depuis, cette loi a encore été durcie et il est dorénavant strictement interdit de posséder même dans des locaux non sécurisés du film nitrate.

Si vous êtes curieux de nature, assistez donc un de ces jours à une des séances de « Retour de Flamme », un spectacle toujours émouvant produit par notre ami et confrère Serge Bromberg. Il lui arrive souvent de démontrer en direct les dangers d’une tout petit morceau de film Flamme.

Sachez enfin que le nitrate de cellulose se consume sans oxygène (inutile donc d’essayer d’étouffer le feu, ou de noyer l’incendie avec de l’eau), ne s’éteint pas à l’eau ni avec un extincteur classique … bref si une bobine de film flamme prend feu peu de choses peuvent arrêter cet incendie. la plus grande prudence est donc de mise si vous découvrez un film 35mm inconnu dans le grenier du Grand-père ….

Jusqu’à quand la pellicule nitrate a-t’elle été utilisée ?

Interdit à la projection en 1922 en France, le film flamme est tout de même resté utilisé en prise de vue dans le format 35mm jusqu’au milieu des années 50. Ainsi, certains des chef-d’œuvre de Jacques Tati par exemple, ont été tournés sur support nitrate de cellulose. Il est donc tout à fait possible de trouver des pellicules de film nitrate dans des endroits inattendus !

Les films de mon Grand-père peuvent ils être inflammables ?

Très certainement NON, fort heureusement ! Les formats amateurs (i.e; Le 9,5mm, le 8mm et le 16mm, et a fortiori le Super 8 qui fut inventé bien plus tard) n’ont jamais été produits sur support nitrate de cellulose. Ces formats ne présentent donc aucun danger.

Si vous trouvez une bobine de film 35mm très ancien, potentiellement du film flamme, soyez très prudent et contactez-nous !